May 19, 2019

DROGUES

Alors que tous les regards sont tournés vers l’Assemblée générale des Nations Unies sur le problème mondial des drogues (UNGASS 2016), l’accent sera certainement mis sur la nécessité d’adopter une approche neuve capable de donner une dynamique nouvelle à la guerre contre la drogue, d’autant plus que la plupart des politiques actuelles adoptées au sortir de l’UNGASS de 1998 pour une élimination totale du problème de la drogue dans le monde se sont révélées inefficaces.
En fait, ces politiques ont surtout conduit à de crises graves de santé publique, notamment l’explosion de l’épidémie de VIH/SIDA chez les consommateurs de drogues injectables (CDI), sans parler du développement des gangs et réseaux criminels, de la corruption, du surpeuplement carcéral, etc. C’est cette situation, couplée à d’autres facteurs, qui appelle à une politique des drogues mettant l’accent sur la réduction des méfaits, la décriminalisation et des stratégies de lutte contre la drogue axées sur les droits de l’Homme, etc. Cet appel est renforcé par la participation de différents autres acteurs non étatiques dans le processus, en particulier les organisations de la société civile et les universitaires.
Même si les défis liés à la drogue auxquels l’Afrique de l’Ouest est confrontée sont similaires à ceux que connaisse le reste du monde, de nouveaux facteurs dominants ont contribué à accentuer le problème de la drogue dans la région. Au premier rang de ces facteurs, on retrouve l’incursion de réseaux criminels en Afrique de l’Ouest ; le fait que la région soit devenue une zone de transit privilégiée de la drogue en partance pour l’Europe ; le terrorisme et les réseaux criminels/de la drogue qui financent le terrorisme, sans parler de la question fondamentale de l’important abus de substances psychotropes dans la région. Toujours est-il que l’approche des différents États membres de la CEDEAO, et en particulier la stratégie régionale de lutte contre la drogue, s’est jusqu’ici focalisée sur l’élimination totale du fléau, à l’exception du Sénégal et sa louable politique de réduction des méfaits. En réalité, il n’existe pratiquement pas de stratégies alternatives pour mettre fin au fléau de la drogue. Aussi, dans beaucoup de pays ouest africains, l’on retrouve très peu de médecins ou de centres de réadaptation, et la stratégie nationale de lutte contre la drogue est plutôt basée sur des mesures palliatives dispensées dans des institutions psychiatriques ou religieuses.

Sur le plan régional, la Commission économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a mis en place un plan d’action régional sur les drogues auquel s’ajoutent le Plan d’action de l’Union Africaine sur la lutte contre la drogue et la prévention du crime, et le travail remarquable du Réseau ouest africain sur les politiques de drogues. En préparation de l’UNGASS 2016, ces entités ont adopté une position commune pour l’Afrique, à cause notamment de l’universalité du problème sur le continent. Nous osons espérer que cette position commune sera prise en compte dans le document final de la nouvelle stratégie de lutte contre la drogue.
Pour lancer le débat en marge de l’UNGASS 2016, cette édition du West Africa Insight jette un regard sur quelques points saillants du problème de la drogue dans la région. Adeolu Ogunrumbi de la Commission ouest africaine sur les drogues (WACD) plaide pour une réforme de la politique des drogues en Afrique de l’Ouest, au regard du difficile contexte de gouvernance, de sécurité, et de développement humain auquel la région fait actuellement face. Ogunrumbi est confortée dans sa position par l’article d’Aishatu Yushua : Abus de substances et criminalité en Afrique de l’Ouest…, qui jette un regard critique sur les nouvelles tendances en matière d’usage de drogues en Afrique de l’Ouest et les conséquences réelles qu’elles ont dans la région. Quant au Professeur Isidore Obot, il s’appuie dans sa contribution sur une perspective historique des drogues en Afrique de l’Ouest pour passer en revue les différents types de drogues utilisées dans la région, avec un accent marqué sur les méthamphétamines, qui selon lui constituent une menace réelle pour l’Afrique de l’Ouest, à laquelle il faut s’attaquer au plus vite. Toujours dans la même édition, on notera l’analyse du Professeur Idrissa Ba qui porte sur la très innovatrice expérience sénégalaise en matière de lutte contre les drogues dans la région, en particulier les initiatives du pays sur la Réduction des méfaits. Cette édition se ferme sur la Position commune ouest africaine pour l’UNGASS 2016 sur le Problème mondial de la drogue, qui est le produit d’une collaboration fructueuse entre les différents acteurs ouest africains en matière de politique des drogues. Bonne lecture !

Idayat Hassan
Director, CDD

Banner
Related Posts

FEMMES CÉLÉBRANT

August 20, 2018

August 20, 2018

The New Scrabble for Africa  L’année 2015 est, à bien des égards, d’une grande signification pour les femmes. Premièrement, elle...

40 ANS DE CEDEAO

August 20, 2018

August 20, 2018

CEDEAO: Quarante ans après, quelles perspectives pour l’avenir? Mûs par un profond désir de propulser l’Afrique de l’Ouest vers la...

Appel à contributions sur l’ascension du Maroc à la CEDEAO

August 20, 2018

August 20, 2018

Le Centre pour la Démocratie et le Développement invite des universitaires, des décideurs politiques, des chercheurs indépendants et des analystes...

Trafic et Terrorisme

August 20, 2018

August 20, 2018

La Nature Changeante des Conflits en Afrique de l’Ouest Après la colonisation, en particulier dans la période allant de la...

EBOLA

August 20, 2018

August 20, 2018

Le pire est passé. On compte de moins en moins de victimes de l’épidémie de la maladie à virus Ebola...

Manifestation à Bamako: l’ONU appelle au calme, l’Opposition annonce une nouvelle marche

August 20, 2018

August 20, 2018

Plus d’une dizaine de blessés dont des manifestants et un policier. C’est le bilan de la manifestation réprimée hier par...

Au-delà des chiffres: le coût réel de l’insurrection de Boko Haram

August 20, 2018

August 20, 2018

L’insurrection actuelle de Boko Haram au Nigeria fait froid dans le dos des citoyens et des non-citoyens. L’économie nigériane et...

West Africa Insight: Surveiller pour Influer sur l’Avenir

August 20, 2018

August 20, 2018

Nous sommes très heureux d’être de retour après trois mois d’absence. Cette édition marque le début d’une ère nouvelle pour...

West Africa Insight: Surveiller pour Influer sur l’Avenir

August 20, 2018

August 20, 2018

Nous sommes très heureux d’être de retour après trois mois d’absence. Cette édition marque le début d’une ère nouvelle pour...

BOKO HARAM

August 20, 2018

August 20, 2018

Au-delà des chiffres: le coût réel de l’insurrection de Boko Haram L’insurrection actuelle de Boko Haram au Nigeria fait froid...

FRONTIERES

August 20, 2018

August 20, 2018

La Frontière, le Terreur et les Défis pour la prospérité en Afrique de l’Ouest Il est un autre mois merveilleux...

CONFLITS ARMES EN AFRIQU

August 20, 2018

August 20, 2018

Le Sommet Etats Unis-Afrique qui vient de s’achever fait beaucoup penser à la Conférence de Berlin de 1884-1885 organisée par...

HRW dénonce les abus des forces gouvernementales et des séparatistes

August 20, 2018

August 20, 2018

Human Rights Watch (HRW) publie ce jeudi soir un rapport détaillé sur la crise qui secoue les deux régions anglophones...

Sénégal: une peine de 20 ans et 14 acquittements au procès de 29 jihadistes présumés

August 20, 2018

August 20, 2018

[cmsmasters_row data_shortcode_id=”alqb5ucom9″ data_padding_bottom_mobile_v=”0″ data_padding_top_mobile_v=”0″ data_padding_bottom_mobile_h=”0″ data_padding_top_mobile_h=”0″ data_padding_bottom_tablet=”0″ data_padding_top_tablet=”0″ data_padding_bottom_laptop=”0″ data_padding_top_laptop=”0″ data_padding_bottom_large=”0″ data_padding_top_large=”0″ data_padding_bottom=”50″ data_padding_top=”0″ data_bg_parallax_ratio=”0.5″ data_bg_size=”cover” data_bg_attachment=”scroll” data_bg_repeat=”no-repeat” data_bg_position=”top center”...

Comments
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *